Et si… La chute du mur de Cölln…

Berlin, la Flamande…

Aux 12èmes siècles, après ses conquêtes sur les peuplades Slaves, Albert 1er dit « l’Ours » organise son territoire nouvellement acquis en « Marche de Brandebourg ». Il lui faut désormais coloniser ses terres, au peuplement épars et païen. Il décide donc pour ce faire, de recruter les futurs chanceux parmi la population Flamande. Rompus au commerce et à l’agriculture, ces derniers vont s’établir progressivement dans la région de la rivière Spree. Certains vont s’installer sur une petite île en se mêlant aux pêcheurs Slaves. L’endroit n’est pas choisi au hasard, il se trouve à la croisée de routes commerciales, facilement défendable et propice au commerce de poisson, de fourrure et de bois. L’île se nomme « Cölnn ». Très vite, le manque de place oblige ses habitants à construire sur la rive Nord de la Spree. Cette extension de Cölnn va en fait devenir une entité à part sous le nom de Berlin.
La 1ère mention de Berlin est attestée en 1244.
Commence alors un fulgurant développement pour les deux cités jumelles. Intimement lié à la maison des Hohenzollern, Berlin va fusionner avec Cölnn en 1709 pour ne former qu’une seule et même ville. Cette dynamique de fusion et d’absorption des cités proches se retrouve aujourd’hui dans les différents quartiers de la Capitale Allemande, autrefois villes distinctes.
Tour à tour Capitale du Brandebourg, du Royaume de Prusse, de l’Empire Allemand…elle subit les soubresauts de l’histoire du 20ème siècle pour devenir en 1990, la capitale d’une Allemagne réunifiée.

Et pourtant, son histoire à bien faillit prendre une tournure moins glorieuse. Au 17ème siècle, à la fin de la guerre de Trente ans, la ville est exsangue et a perdu plus de la moitié de sa population. Un acte tragique et un homme vont redonner une chance à la cité.
Cet acte tragique, c’est la révocation de l’Edit de Nantes en France par Louis XIV, obligeant les protestants Français à se convertir au Catholicisme ou à quitter le Royaume. L’homme, c’est Fréderic-Guillaume 1er, électeur de Brandebourg et Duc de Prusse, qui voit là une occasion unique de repeupler son territoire dévasté, et en particulier sa Capitale. Onze jours après l’Edit de Fontainebleau qui abolit les libertés et privilèges des Protestants du Royaume de France, Fréderic-Guillaume proclame l’Edit de Postdam dans lequel il offre un sauf-conduit et des avantages à l’installation des Protestants Français qui souhaiteraient venir vivre sur ses terres.
Plus de vingt mille Huguenots (nom donné aux Protestants Français) vont répondre à l’invitation, dont 6000 vont s’installer dans la Capitale berlinoise. Cet afflux de population hautement qualifiée va redonner une impulsion à la ville. Les Huguenots Français vont d’ailleurs laisser leur empreinte dans l’architecture de la cité avec la Cathédrale Française et son cimetière.
Berlin va pouvoir reprendre son développement dans un bouillonnement culturel et artistique…

Berlin la Bourbeuse…

Avant que les habitants de Cölnn ne s’établissent sur la rive Nord et posent les fondations de la future Capitale Allemande, le site, marécageux, était désigné par la population Slave sous le nom de « Berlo », désignant un emplacement bourbeux.
L’étymologie populaire fait de Berlin, la ville de l’ours « bär » et expliquerait ainsi l’emblème de la ville, un ours noir sur fond blanc. Celle-ci doit être plutôt recherchée dans sa première apparition, sur le sceau d’un marchand de fourrure…d’Ours !

En 1949, une restauratrice Berlinoise, va combiner les influences Américaines, Allemandes et Anglaises présentes dans le Berlin d’après-guerre, en créant la Currywurst. La saucisse est Allemande, le ketchup Américain, le curry et la sauce Worcestershire Anglaise. Devenue depuis emblématique de la restauration rapide de Berlin, chaque snack possède sa propre recette, mais les ingrédients principaux restent les mêmes.
En voici une recette, soyez inventif si vous voulez la personnaliser…

Currywurst Berlinoise

Préparation : 15mn
Cuisson : 5 mn

4

Ingrédients 

4 saucisses (Bratwurst, mais la Francfort ou Knack fera l’affaire)
200 ml de ketchup
200 ml de pulpe de tomate
2 cuillères à café de curry en poudre + à saupoudrer
2 cuillères à soupe de sauce Worcestershire
1 cuillères à soupe d’huile d’olive
1 oignon
1 cuillère à soupe de sucre
1 cuillère à soupe de concentré de tomate
Sel, poivre

Préparation

Epluchez et émincez l’oignon.
Faites-le dorer quelques minutes dans une poêle avec le concentré de tomate et le curry.
Ajoutez la pulpe de tomate, la sauce Worcestershire, le sucre et le ketchup. Laissez mijotez à feu doux une dizaine de minutes.
Rajoutez de l’eau si la sauce est trop épaisse.
Mixez-la afin d’obtenir une sauce lisse et onctueuse. Laissez tiédir.
Faites griller les saucisses à la poêle. Coupez-les. Dans une assiette ou contenant en carton ou plastique, disposez les morceaux de saucisse, nappez généreusement de sauce au Curry.

Accompagnez de frites et saupoudrez d’un peu de Curry. Dégustez

Testez et Envoyez-nous vos photos!
BON APPETIT !!!



Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s