La neige, qu’on voit danser …

Fous de flocons !
C’est un endroit insolite, pour une expérience insolite.
Bien à l’abri du soleil californien, un professeur de physique du prestigieux California Institut of Technology (CalTech) de Pasadena, a créé une machine à fabriquer des flocons de neige ! Mais pas n’importe quels flocons. Kenneth Librecht expérimente la reproduction identique de flocons de neige. Une expérience un peu folle et poétique, car d’après le proverbe, aucuns flocons ne se ressemblent…

A l’état naturel, ces magnifiques structures éphémères naissent dans ces nuages froids et cotonneux, bien haut, au-dessus de nos têtes.

De la vapeur d’eau s’agglomère autour de microparticules en suspension (poussière, fumée, sable…) et vont cristalliser autour de ce noyau, lorsque la température est suffisamment basse. La structure et l’agencement chimique des molécules d’eau forment des hexagones sur lesquels se développent de fragiles étoiles à six branches. Les flocons s’agglutinent entre eux, et tombent en averse neigeuse.

Notre scientifique, expert en nivologie (étude du phénomène neigeux), doit donc contrôler tous ces paramètres s’il veut arriver à ses fins.

Histoire de l’aider moralement, son collègue astrophysicien, Ethan Siegel, un peu farceur, a calculé qu’un seul flocon possède dix milliards de milliards de molécules d’eau, ce qui donne autant de possibilités d’assemblages, les chances pour que deux flocons soient identiques sont donc quasi-nulles.

Ce n’est pas « Snowflake » qui aurait dit le contraire. De son vrai nom Wilson Bentley, cet agriculteur américain a photographié pendant 40 ans des milliers de flocons de neige. Et aucun des clichés de ses « fleurs de neige » comme il les appelait, ne se ressemblaient.

Pourtant, en 1988, le Guinness des records a validé une photo représentant deux flocons « paraissant » identiques…

Passionnante neige. Ces propriétés acoustiques et isolantes ont poussé un viticulteur français à enfouir pas moins de 1200 bouteilles de vin dans 3 mètres de poudreuse bien grasse, et de laisser vieillir son contenu 5 mois durant, dans le noir absolu, et plutôt frisquet !

Reine des neiges…

Nos ancêtres la vénéraient, et la craignaient.

Au Japon, gare à Yuki Onna, sorte de Dame blanche, qui apparait lors des tempêtes de neige et attaque les malheureux n’ayant pas trouvé refuge…

Dans la tradition Inuit, rêver d’oiseaux est signe annonciateur d’une tempête de neige…

Hawaï aussi a sa déesse des neiges, Poliahu, protégeant le sommeil du Mauna Kea.

Et que dire de Snégourotchka, petite fille du Père noël Russe ?

Même sur Mars elle tombe en furie !

Blanche-neige n’a pas survécu !

Notre sujet ne serait pas tout à fait complet si nous ne parlions pas de Blanche-neige. Fabuleux conte recueillit par les frères Grimm au 19ème siècle et rendu populaire par Disney.

L’histoire d’une belle et douce princesse, d’une méchante belle-mère et de nains travailleurs. Et si…

Nous savons que les frères Grimm n’ont jamais inventé de contes, ils recueillaient des traditions orales, puis les remaniaient afin de les rendre fabuleux (fable). Mais serait-il possible que ces traditions aient une source historique ?

C’est ce que révèleraient les recherches d’historiens allemands, en identifiant les lieux et les personnages du conte.

Ainsi, deux vérités historiques sembleraient avoir servies de base au récit…

Margaretha von Waldeck au 16ème siècle, jeune et belle princesse, fille de Philippe IV. A la mort de sa mère, Margaretha n’a que 4 ans, son père se remarie alors avec Katharina von Hatzfeld et les problèmes commencent. A 16 ans, Margaretha est envoyée à la cour impériale de Bruxelles afin de se trouver un mari. Son voyage la fait traverser le Siebengebrige (les sept collines), truffé de mines de cuivre, exploité à l’époque par une majorité d’enfants (les nains ?). Elle meurt empoisonnée à l’âge de 21 ans.

Au 18ème siècle, c’est une autre princesse allemande, réputée pour sa grande beauté. Maria Sophia Margaretha Catharina d’Ertal subit le despotisme de sa belle-mère au château de Lohr. On y retrouve une vitrerie de réputation internationale (cercueil de verre ?), un miroir (parlant ?) encore visible au château, la fuite de la jeune princesse au travers des forêts et montagnes de la région, des mines, exploitées par des enfants, et une fin tragique, par empoisonnement. La toponymie de nombreux lieux aurait gardé la trace de ces événements.

Fêtes des neiges…

Enfin emmitouflés dans vos polaires, rendez-vous aux festivals de sculptures sur glace et neige d’Harbin, en Chine, immense complexe éphémère de reproductions architecturales grandioses, ou au festival de la neige de Sapporo, au Japon. Ne ratez pas le carnaval de Québec, ou le bal de neige d’Ottawa… et si le temps vous manque, profitez simplement, le temps d’une promenade, du silence feutré du blanc manteau…

« On appelle Œufs à la neige des œufs battus de manière que la mousse ressemble à la neige »
Dictionnaire de l’Académie Française, 1798 .
En voici la recette :



Œufs à la neige

Préparation : 15mn
Cuisson : 30mn

4

Ingrédients 

1L de lait
8 œufs
250 gr de sucre en poudre
1 gousse de vanille
1 à 2 poignées d’amandes effilées

Préparation

Cassez les blancs dans un cul-de-poule et les jaunes dans un autre. Faites bouillir le lait avec 100 gr de sucre et la gousse de vanille ouverte en deux. Montez les blancs bien fermes.
Lorsque le lait frémit, mettez-y les blancs en grosses cuillérées. Faites cuire 1mn de chaque côté, en les retournant à l’aide d’une écumoire. Egouttez et réservez.
Rajoutez 150 gr de sucre dans les jaunes d’œufs, et faites blanchir à l’aide d’un fouet. Versez le lait frémissant sur les jaunes après avoir retiré la gousse de vanille et mélangez jusqu’à obtenir une crème fluide et onctueuse.
Laissez refroidir. Pendant ce temps, faites griller les amandes au four, puis laissez refroidir.
Lorsque la crème Anglaise est bien refroidie, versez dans un plat creux, et ajoutez par-dessus les blancs en neige.
Parsemez d’amandes grillées. Vous pouvez faire un caramel et le verser sur la préparation.

Bon appétit !

Testez et Envoyez-nous vos photos!
BON APPETIT !!!



Retrouvez nous sur les réseaux sociaux

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s