Hyperios parle à Oxoxe 411, je répète, Hyperios parle à Oxoxe 411…

Les journées doivent se ressembler, c’est à celà que s’attend Oxoxe 411, c’est ce qu’on lui a apprit.
La routine quotidienne est la base de la vie communautaire, sa force réconfortante. Chaque chose à sa place, dans une linéarité déconcertante, qui perdure depuis des milliers d’années.

Ainsi, tout imprévu est exclus, toute velléité d’originalité ou de changement est proscrit. Les révolutions n’ont pas lieu d’être, car la tradition est force de loi et la base de la société !

Oxoxe 411 est dans le rang. Son métabolisme est ainsi imprégné d’automatismes qu’il n’est plus sujet à la réflexion, ce mal ennemi des autres espèces. Lui, en est débarrassé.

Le picotement qu’il ressent aurait dû être passager, pourtant, il persiste. 

C’est une sensation troublante car inhabituelle, et Oxoxe 411 ne sait pas y faire face. 

Cette démangeaison s’étend dans son esprit, comme une vague scélérate qui attaque la falaise de sa réalité, comme un écho qui résonne contre les parois de son esprit.

Cette sensation l’envahit, petit à petit, et grignote, comme un virus rongeur, son cerveau vide. Oxoxe 411 ne réfléchit pas, jamais. C’est l’esprit collectif qui lutte contre les agressions extérieures, et lui, est bien seul à ressentir cette terrible impression. 

Des bruits, des sons résonnent comme des trompettes terribles, et sa vue s’obscurcit. 

Comme un nuage de charbon, le noir l’étreint dans une accolade étouffante. Oxoxe 411 panique devant l’inconnu. 

Aux sons étranges qui apparaissent désormais dans sa tête, se succèdent des mots, puis des phrases, métallique, et il a peur devant cette singularité inhabituelle.

“ Ceci est la voix d’Hypérios, représentant du Commandement Galactique d’Ashtar, successeur de Vrillon.

Depuis notre dernier message, nous avons multiplié nos apparitions dans le ciel.

Depuis notre dernier message, nous avons multiplié nos mises en gardes contre les désastres à venir qui menacent votre monde et les êtres sur d’autres mondes qui vous entourent.

Vous n’avez pas pris conscience de la Nouvelle Ère qui s’offrait à vous pour vivre dans la paix et le bonheur. Vos dirigeants n’ont pas tenu compte de nos avertissements, et les faux prophètes se sont multipliés.

Depuis notre dernier message, nous avons pris contact avec des représentants de votre race pour vous aider à avancer vers les stades plus élevés de l’évolution.

Ne bougez pas et écoutez, car l’occasion ne se représentera peut-être plus.

Notre expérience a démontré que nous pouvions vivre ensemble dans l’harmonie. 

Mais vos décisions et vos choix  nous obligent à agir, en conformité avec la décision des représentants siégeants au Commandement Galactique d’Ashtar.

De ce fait, et en conformité avec la décision des représentants du Commandement Galactique d’Ashtar, nous vous sommons d’abandonner dans les vingt-quatre heures toutes vos armes du mal, sans exceptions. 

Ne bougez pas et écouter, car ceci est notre unique et dernier message. Nous venons dans la paix et la joie. Détruisez toutes vos armes du mal, ou nous serons dans l’obligation de vous détruire. Nous venons dans la paix et la joie.

zzzzRRRvvvv111522111922zzzz….” 

L’expérience est terrible pour Oxoxe 411. Cette voix métallique, mécanique qui parle dans sa tête est un tourbillon d’horreur.  

Il reste pétrifié, les mots étranges qu’il est le seul à entendre, contrôlent son être entier.

Dans ce brouillard où il ne voit rien, le noir est opaque et poisseux.

 Il ressent des corps qui entrent en collision avec le sien, qui le bousculent, centaines après centaines.

Ses sens sont anormalement développés, sauf la vue. Il entend ces milliers de pas, comme un grouillement continu. Il sent cet air suffocant, d’ammoniac et très terreux, bestial, écoeurant. 

Des questions se pressent et se percutent, comme une brûlure, comme un puissant feu intérieur. 

Il ne comprend pas, il ne sait pas ni qui il est, ni où il est.

Tout en usant les réponses et les mots qui les composent, Oxoxe 411 s’enfonce, petit à petit dans une léthargie brumeuse. Son esprit se yaourtise, comme un coton moelleux ou un pudding bien chaud. Il sombre, dans un frisson d’apesanteur.

Sa peur l’abandonne, son corps se meut. 

Doucement, Oxoxe 411 reprend possession de ses sensations corporelles limitées. Son esprit ne pense plus, il s’apaise. Petit à petit, il oubli l’événement dont il a été, bien malgré lui, le cobaye. Il n’en restera rien, pas un grain, pas une miette.

Petit à petit, il rentre dans le rang et dans la longue procession que ses congénères forment en une longue file vers l’extérieur, vers la lumière, au-delà de la colonie. 

Car Oxoxe 411 est une fourmi.

Quelle aventure terrible pour une si petite bête, et pourtant, l’étrangeté de l’événement le dispute à  l’absurdité du geste. 

Oxoxe 411 a t-il été sans le savoir, un récepteur plus qu’un bénéficiaire ? 

Il serait en effet, bien fâcheux qu’un message, ô combien important, capital même, se pulvérise dans le néant cérébrale d’une petite fourmi noire.

Mais ne blâmons pas Oxoxe 411, il n’y est pour rien.

Dans les profondeurs insondables aux distances cosmiques, paré de sa grande sagesse et de son orgueilleuse évolution supérieure, le préposé aux télécommunications du Commandement Galactique d’Ashtar, s’est simplement gouré dans la fréquence du signal en entrant les coordonnées psychiques du dirigeant du plus puissant pays de la planète Terre. Une erreur bien compréhensible somme toute, fâcheuse bien sûr, mais compréhensible. 

Oxoxe 411 a sans le savoir,  retourner l’équation du problème…ou quand l’avenir de l’humanité dépend d’un insecte, d’une petite fourmi noire nommée Oxoxe 411…

QuiQuenCroque

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s