salade de chou épicée à l’ananas!

La vie du coin…et sa salade de chou épicée à l’ananas! 

Il n’aurait pas dû emprunter le pick-up s’en lui en demander l’autorisation. D’ailleurs, s’il avait demandé, sûr qu’il lui aurait refusé le volant, à cet ivrogne. A coup de carabine qu’il l’aurait fait déguerpir.

Mais voilà, il n’a pas demandé et s’est servi. Ou du moins, il a prit le premier véhicule qu’il trouvait dans cette purée alcoolisée, et avec les clés!

Mais Ash est un homme de principe, et la politesse est primordiale dans ces valeurs. 

Tout, dans sa vie passe par la politesse, politesse de ne pas lui adresser la parole en ville, ni nulle part ailleurs quand il n’en a pas envie, politesse de le laisser passer en premier au guichet postal en début de mois pour retirer sa pension de l’armée qu’il reçoit depuis qu’il a été blessé dans ce foutu désert babylonien. Et politesse de ne pas parler des conditions de sa blessure devant lui, sous peine de foudre rageuse et postillons. 

C’est vrai quoi, recevoir une balle d’un tir ami n’a rien d’héroïque. Pendant deux mois Ash n’a pu s’asseoir qu’à l’aide d’une bouée gonflable, du fait de l’emplacement de la blessure.

Depuis, il est un peu soupe au lait, vous savez les ragots…

Quand sa femme l’a quitté, il a bien essayé de faire croire que c’était lui qui l’avait fichu dehors, mais Mary est partie vivre avec Ben Dossell, le garagiste du coin, et meilleur ami de Ash, du moins jusqu’à ce qu’elle lui dise qu’avec Ben au moins, elle jouissait.

Depuis, Ash s’est un peu reconverti dans la décoration, style remise de casse. 

Pour l’extérieur, il a fait de gros progrès en écologie, le jardin est un paradis pour les mauvaises herbes et les rats qui ont élu domicile chez lui. Il devrait en être fier, de toutes les fermes et maisons du coin, c’est sur son terrain qu’ils se sentent le mieux, mais lui n’en a que faire.

Il a également appris à investir, normal, c’est Mary qui claquait toute sa pension militaire en ville avec les copines. S’il décidait demain, de rapporter chez “Stanfax Grocery” toutes les canettes de bière vides et consignées qui gisent dans les recoins de la maison, sûr qu’il pourrait changer l’essieu du pick up.

Seulement voilà, le pick up a mal digéré le Peuplier de Virginie depuis que Bob a perdu son pari de visiter le Colisé de Rome en voiture, de l’autre côté de l’Atlantique. 

Ash, lui, se méfie des soirées entre amis. La compétition n’est jamais loin entre mâles imbibés.

Mais Bob est de nature faible, et lorsque Tyler a tapé du poing sur la table en défiant son ami “Ye fui zur que d’ai pas cap de vizité le col’.. hips!.. izé de Rope, de Robe en voidure!”, son sang n’a fait qu’un tour. C’est qu’il faut se montrer digne des amitiés, l’entretenir et être à la hauteur. 

C’était une nuit sans lune et l’éclairage est désastreux en dehors de la ville. Bob se sentait transporté, comme s’il lui poussait des ailes. Il a donc vomit une première fois en tentant de démarrer le tracteur, puis une deuxième fois lorsqu’il a voulu chevaucher la vache du vieux Grant, dans le pré d’à côté.

Comment s’est-il retrouvé chez Ash? Personne, pas même Bob, ne pourrait le dire, et cela relève presque de l’exploit quand on sait qu’entre le pré du vieux Grant et le terrain de Ash coule la petite rivière Swanson.

Une fois, Ash a été pêcher sur les berges de la Swanson, et un monstrueux poisson-chat l’a foutu à l’eau. Ses bottes sont restées coincées dans le fond vaseux. Ash a conduit sur le chemin du retour, pieds nus et tout crotteux de vase. L’odeur imprégnait encore les sièges, deux ans plus tard.

Toujours est-il que ce soir là, Bob s’est retrouvé au volant du pick up de Ash, à rouler vers Rome, dans l’obscurité de la nuit, tous phares éteints.

Dans la fraîcheur matinale du lendemain, Ash retrouva son véhicule garé d’une drôle de façon, le cul en l’air et le moteur enroulé autour de l’arbre comme une écharpe, deux cents mètres plus loin, dans son allée.

Il découvrit le portable du cascadeur et lui ramena, à pieds.

Bob cuvait et n’entendit pas tout de suite sa femme l’appeler. Il perçut vaguement des grognements et congédia l’animal, “Salope de truie, laisse moi tranquille”, avant de sauter sur son séant sous les coups de sa moitié. Hébété, Bob eu besoin d’un peu de temps avant de rebrancher les circuits encore alcoolisés de son esprit.

Assommé par le whisky, il le fut également par Ash qui lui assura de revenir avec la facture de Ben, son ex-ami, le nouveau copain de son ex-femme, et seul garagiste du coin.

Avec l’aide de son redevable, Bob, il ramena les canettes de bière consignées chez “Stanfax Grocery” et obtint en échange la somme de 475 dollars et 25 cents. Ben lui fit un prix d’ex-ami, et Bob jura qu’il payerait le surplus, quand il le pourrait.

La vie n’est pas compliquée dans ce coin là. Elle ressemblerait presque au Paradis pour certains. Il faut juste savoir la prendre comme elle vient, ne pas être trop gourmand et profiter des ces petits moments de joie.

Ash est redevenu économe et fait des mathématiques, “sachant qu’une canette de bière consignée coûte 25 cents, combien en faut-il pour finir de payer Ben ?”.

Son regard est devenu un peu plus sombre sur la ville, surtout depuis l’autre jour, lorsqu’il a entendu Jerry parler de sa “blessure de guerre”, mais l’oeil commence à dégonfler à présent.

Voilà, l’histoire se termine, une histoire qui n’a rien à envier au film où au milieu coule une rivière, une histoire d’Homme, avec un grand Ash.

Essayez donc cette recette de Salade de chou épicée à l’ananas. Elle allie douceur et piquant, comme la vie du coin…

Pour 4 personnes
Préparation : 10 min

Ingrédients


½ chou blanc
½ ananas frais (en conserve, ça marche aussi)
½ oignon rouge
2 cuillères à soupe de mayonnaise
2 cuillères à soupe de crème fraîche épaisse (ou yaourt grec)
3 cuillères à soupe de jus de citron
1 cuillère à soupe de moutarde de Dijon
Piment de Cayenne
Sel

Réalisation

Dans un récipient, mélangez la mayonnaise, la crème fraîche, la moutarde, le jus de citron, le piment et du sel.
Coupez le chou en quartiers et retirez le coeur dur. Coupez le chou en fines lanières et réservez dans un récipient assez grand.
Epluchez l’ananas et coupez-le en quartiers. Retirez le coeur dur, puis découpez la chair en tranches. Ajoutez au chou.
Epluchez et coupez en brunoise le demi oignon. Incorporez au chou.
Versez la sauce sur la salade de chou et mélangez.
Laissez 1 ou 2 heures au frais avant de servir.

En famille, entre amis…
Accompagne délicieusement les grillades.


Bon appétit!

Testez et Envoyez-nous vos photos!
BON APPETIT !!!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s