Lorsque la trêve des confiseurs fut remplacée par la trêve des libertés!

Trêve des douceurs

La guerre Franco-Prussienne de 1870 et le mouvement insurrectionnel de la Commune de Paris a laissé des traces. Le commerce reprend doucement en France et dans la Capitale.

Nous sommes en décembre 1874. Les différents partis politiques s’écharpent joyeusement depuis le mois de Septembre, pour statuer sur la constitution de la Troisième République. Et ces combats de coqs risquent d’enflammer les partisans des différents camps. Ce qui aurait de graves conséquences sur l’économie de cette fin d’année.

Alors survient un de ces éclairs de réflexion, rares en politique. Les députés, monarchistes, bonapartistes et républicains, s’entendent pour cesser les hostilités jusqu’au 05 janvier 1875.

Cette annonce fait les choux gras de la presse satirique de l’époque qui, très vite, va nommer cette suspension des débats « la trêve des Confiseurs ».

Trêve de Dieu

Depuis longtemps, l’Eglise a tenté de calmer les ardeurs combatives des hommes en cette période de fêtes de la Nativité, menaçant même les récalcitrants d’Excommunication! Le résultat ne sera pas toujours effectif. C’est qu’on aime se trucider, ça occupe et ça réchauffe…

Pas de trêve autour du ballon!

Après le choc des premiers combats d’une guerre qui ne devait durer que quelques mois, le Noël 1914 voit apparaître des trêves improvisées sur le Front, entre les différents belligérants. Armés d’un drapeau blanc, ici ou là, des unités Allemandes, Anglaises, Belges ou Françaises, sortent de leur tranchées et partagent des chants de Noël ou des parties de Foot enthousiastes. 

Les chefs n’apprécient pas. On mute les unités fraternisantes, et on censure l’événement. Il faut se battre! Les hommes ne sont encore que des hommes, mais bientôt, ils ne seront plus que des bêtes, et les trêves de ce genre disparaîtront, les chefs seront contents.

Trêve de la République et des libertés!

La deuxième guerre mondiale vomit les colonnes Allemandes sur le territoire Français. Le gouvernement de Vichy prend alors les choses en main, pour le bien de tous, MDR !( Mort de rire ) et supprime, dès Juillet 1940, l’Amendement Wallon, qui avait mis fin à la bataille politique de 1875 en instaurant l’élection du président de la république française à la majorité absolue. 

L’amendement supprimé, la France n’est plus une République! Les pleins pouvoirs étant alors confiés, à partir de cette date, à Philippe Pétain.

Trêve de plaisanterie…

Le mot « trêve » vient de l’ancien Francique « treuwa », et signifie « fidélité ». 

Un âge du mot où la parole donnée à un accord suffisait, car elle était sacrée! 

Combien de trêves aujourd’hui respectent encore la parole donnée?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s